Dernières infos
MISSION:

Le Président DRO Kessé Jean Claude conduit une mission en Italie, en Allemagne, aux USA puis au Canada

Conférence des ONG Africaines de l'ECOSOC:

Les ONG Africaines de l'ECOSOC des Nations Unies seront en Guinée Conakry les 18 et 19 Dec. 2017 pour peaufiner ensemble les stratégies d'une contribution efficace de l'Afrique aux travaux de l'ONU.

Guinée/Election:

Le Parlement Africain de la Société Civile a été invité à participer au processus électoral en court en Guinée. Une équipe d'observation conduite par Mr Yves Magloire se trouve en ce moment dans le Pays.

CRISE AU BURUNDI:

Le Parlement Africain de la Société Civile Organise une réunion importante le 02 Oct. 2015 au palais des Nations Unies à Genève.

Afrique du Sud: le pays pourrait quitter la CPI

L’Afrique du Sud pourrait envisager de quitter la Cour pénale internationale (CPI) si cette juridiction n’accepte pas des réformes proposées par Pretoria.

Senegal: coupures d’eau et d’électricité

« Y’en a marre » appelle à la mobilisation contre les coupures d’eau et d’électricité

Prix d'excellence
LAUREAT 2010

Rev. RENE KPAN
(Chef relig ieux, Vice-président de la Fédération Evangelique de Côte d'Ivoire)

lauréat du Prix Africain de la Cohésion Sociale

René Kpan, a su rester au-dessus de la mêlée refusant au plus fort de la crise dans son pays, toutes compromissions et prise de positions politique susceptible de mettre à mal la cohésion sociale nationale. Ce pasteur, fin diplomate discret qui a pourtant reçu à plusieurs reprise le couple présidentiel d’alors est resté intègre aux principes biblique, prêchant un message de pardon, du vivre ensemble et de tolérance à l’ensemble de ses compatriotes.

Son pays, la Côte d’ivoire a traversé une période difficile de grave fracture sociale sans heureusement connaitre une guerre religieuse. C’est aussi en partie grâce à son activisme positif. Conscient de son rôle de régulateur de cohésion  sociale, René Kpan c’est efforcé à rester à l’avant-garde de la lutte pour une société plus juste, plus honnête et plus solidaire.

Aux nombres de ses nombreuses actions ; l’assistance régulière aux populations ivoiriennes déplacées, notamment dans la zone ouest sinistrée de la côte d’ivoire.

René Kpan étend ses actions de conciliation des cœurs au-delà des frontières de son pays par une présence continue sur des chaines de télévision accessibles dans de nombreux Etats du continent.

Rachidi Gbadamassi est député à l’assemblée Nationale du Bénin et maire de la belle commun de Parakoum. Il s’est investi dans la Promotion de l’emploi jeune. Il est Initiateur de plusieurs projets générateurs de revenus destinés aux femmes et aux jeunes de son pays. Sa candidature a été proposé au comité du prix par la société civile et plusieurs journalistes de son pays.

Il est assez présent auprès de ses administrés, disponible et actif. Il est un exemple dans le domaine du développement rural dans sa région.

Reglement du Prix

Article 1 : le prix

Le prix d’excellence du parlement africain de la société civile est  décerné  chaque  année  par  son comité exécutif. Il  a pour essence de récompenser un homme d’Etat, un gouvernement, une organisation ou toute personne qui, par sa politique, son engagement, son implication sur le terrain, ses prises de position et la qualité de son travail, aura su témoigner de son attachement :

-          à la promotion de la démocratie et de la bonne gouvernance,

-          de l’éducation et de la santé ,

-          à la promotion du développement socio-économique,

-          à la promotion de la paix, des droits humains et de la cohésion sociale.

 

Article 2 : les différents prix et critères d’éligibilité

 

  Trois catégories prix seront décernées :

2.    Le prix africain pour la promotion de la démocratie et de la bonne gouvernance. 

 

a)      Cette distinction est décernée à un homme d’Etat, à un gouvernement ou à une institution.  

a)      Le lauréat est désigné parmi une liste de trois chefs d’Etat ou d’institutions nominées par les organisations de la société civile africaine.

b)      Pour être lauréat, l’institution ou l’homme d’Etat devra avoir mené  une politique  très aboutie en matière de promotion de la démocratie et de la bonne gouvernance sur le plan international et singulièrement dans son pays.

   

3.    Le prix africain du développement socio-économique 

 

a)        Cette distinction est décernée à une personnalité physique ou morale.

b)        Le lauréat de ce prix est désigné parmi une liste de cinq personnalités ou organisations nominées par les organisations de la société civile africaine.

c)        Pour être lauréat, le nominé devra avoir mené des actions de développement socio-économique pour le bien-être des populations.

 

4.    Catégorie promotion de la paix et des droits de l’homme

 

a)        Cette distinction est décernée à une personnalité physique ou morale.

b)        Le lauréat de ce prix est désigné parmi une liste de cinq personnalités ou organisations nominées par les organisations de la société civile africaine.

c)        Pour être lauréat, le nominé devra s’être distingué par des activités de promotion du dialogue, de paix, de réconciliation, de cohésion et de protection de droits humains.

 

Article 3 : nature

 

Le  prix  consiste  en une médaille à l’effigie du parlement africain de la société civile, un diplôme d’honneur et une  échappe blanche mettant en  exergue  la  contribution  exceptionnelle  du  lauréat  au développement du continent.

 

Article 4 : valeur du prix

 

Le prix d’excellence du parlement est une reconnaissance panafricaine du travail bien fait. C’est le satisfécit de la société civile Africaine. Par cette action la société civile africaine entant distinguer les véritables artisans de son union, son développement et le bien-être de ses populations.

La valeur du prix d’excellence du parlement est honorifique.

 

Article 5 : désignation des lauréats

 

1.      Une liste de trois nominés est proposée pour le prix de la promotion de la      démocratie et de la bonne gouvernance, et une autre de cinq nominées pour les deux autres prix.

2.      Toutes les propositions doivent parvenir au secrétariat du parlement africain de la société civile avant le 31 octobre de chaque année. 

3.      La liste des nominés est établit par le comité exécutif du parlement africain de la société civile sur la base de propositions ouvert à toute les organisations de la société civile africaine ayant un statut juridique.

4.      Les  propositions  doivent  contenir  une  description  des  actions  menées  par  le nominé et préciser en quoi elles peuvent être considérées  comme  exceptionnelles.  Elles  s’accompagnent  de  documents ou preuves pertinentes.

5.      Les propositions peuvent être soumises dans l’une des langues officielles de l’organisation (anglaise, française, ou arabe).

6.      Les propositions sont envoyées uniquement aux l’adresses suivantes :

-            Mails :  secretariat@parlementafricain.org 

-            fax :  +41 (0)22 594 84 89

 

Article 6 : Jury - Composition  (comité du prix)

 

1.        Le  Jury du  Prix  d’excellence du parlement Africain de la Société Civile,  qui se  réunit  une fois par an, est composé de personnes suivantes :

 

o   Le Président  du Parlement Africain de la Société Civile;

o   D’un représentant  d’Associations Africaines de défenses des droits de l’homme choisis annuellement par le comité exécutif du parlement africain de la société civile ;

o   Trois Présidents  d’Associations Africaines de promotion de la démocratie et de la bonne gouvernance ;

o   Deux membres du secrétariat général du parlement africain de la société civile.

 

 

2.        Le jury est présidé par le Président du parlement Africain de la Société Civile.

 

3.        Le  comité du prix  se  réservant  le  droit  de  ne  primer  aucun  lauréat  si  les nominés  qui  lui sont soumis ne remplissent pas les critères d’évaluation prévus par le présent Règlement Intérieur.

 

Article 7 : décision concernant le lauréat

 

La  décision  définitive de désignation du  lauréat  est  prise  par  le  comité Exécutif du parlement africain de la société civile  à  la  majorité  absolue des suffrages exprimés.

 

Article 8 : cérémonie de remise du prix

 

1.  Le prix est remis au lauréat lors d’une cérémonie organisée en principe pendant

L’année  qui  suit  la  désignation  du lauréat.

 

2.  Les modalités de la cérémonie de remise du prix sont soumises à l’approbation du lauréat qui propose  une date pour la cérémonie.